Adrien : Le retour après 4 ans de voyage autour du monde

1

Publié par Froggy | Classé dans Article-vidéo, Autres..., Reflexion sur le voyage | Publié le 11-09-2015

Mots-clefs :, , , , , , , , , , ,

Adrien
Depuis novembre 2014, le voyage est désormais terminé. Pour beaucoup, mon retour serait difficile. Comment retrouver une vie normale après plus de 4 ans d’aventure ?

Au cours de mon tour du monde, j’ai du apprendre à m’adapter aux différentes situations. Le retour en France fût donc une étape de plus dans le long voyage qu’est la vie.

Etant donné que je savais que je ne pourrais pas être heureux en décidant de reprendre une vie de Monsieur Tout le Monde, j’ai passé les premiers mois à continuer à voyager en France (toujours en autostop) afin de partager mon expèrience autour du monde et ma vision d’un monde meilleur, à la fois pour le bonheur humain, et aussi pour la planète.

Après une vingtaine de conférences et des centaines de rencontres, j’ai eu la chance de découvrir un lieu représentant mes idéaux. Depuis avril 2015, je participe donc à la construction d’un petit paradis en Bourgogne où j’ai pris le plaisir d’accueillir des wwoofeurs du monde entier.
Ainsi sans voyager, grâce au wwoofing, je continue de rencontrer des Mexicains, Chiliens, Allemands, Belges, Anglais, Espagnols, Chinois, Australiens…

wwoofing dans un jardin permaculture en Bourgogne

Je vous laisse regarder la vidéo du jardin ou le site internet http://www.jardins-par-nature.com/

Lire le reste »

Fête nationale et danses traditionnelles en Papouasie-Nouvelle-Guinée

5

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Article-vidéo, Océanie | Publié le 06-06-2014

Mots-clefs :, , , , , , , ,

P1170413Kamusi – Western Province

.

Nous sommes le 15 Septembre 2013 et je pose enfin le pied à terre après plusieurs jours de bateau-stop depuis mon départ de Daru. Voir l’article précédent

Kamusi est un important camp d’exploitation forestière au coeur de la jungle, quelque part à la frontière entre la Province Western et la Province du Gulf, dans le sud-ouest de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Au milieu de la jungle épaisse et humide, de nombreuses zones défrichées, des étendues de boue, des débris de bois et d’écorce, des hangars, des camions, des grues et machineries diverses, ici les hommes abattent tous les jours des arbres majestueux bien plus âgés qu’eux, qui seront transportés par barge vers la côte et irons rejoindre les grands ports asiatiques sur des cargos chinois.

Aucune route ne sort de ce camp, seules quelques pistes de boue permettent de rejoindre les petits camps forestiers secondaires de la région, les campements de travailleurs, et les quais de chargement/déchargement sur les affluents de la rivière Bamu.

Nous sommes le 15 septembre 2013 et j’arrive enfin à Kamusi, un jour seulement avant la fête nationale papoue, la célébration d’indépendance du 16 Septembre. Pour rappel, La Papouasie-Nouvelle-Guinée (PNG) appartenait autrefois à l’Australie, jusqu’en 1975 où le pays a obtenu son indépendance dans le calme et la diplomatie. La PNG est toujours aujourd’hui un état du Commonwealth, tout comme l’Australie et la Nouvelle-Zélande, avec à leur tête la -très symbolique- reine d’Angleterre.

Lire le reste »

Australie/Wwoofing [4/4] : Travailler dans un refuge pour animaux sauvages

67

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Article-vidéo, Océanie | Publié le 12-01-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , ,

P1150785Un refuge pour animaux sauvages

Pour cette quatrième et dernière expérience de Wwoofing en Australie je vais vous emmener dans un endroit plutôt original, il s’agit d’un refuge pour les animaux « non domestiques ». C’est une sorte de centre de soins qui s’occupe principalement de bébés kangourous et wallabies orphelins, dont la mère a été tuée sur la route comme cela arrive si souvent. Le refuge s’occupe aussi de toute sortes d’animaux blessés ou malades, d’oiseaux et même de chauve-souris à certaines périodes de l’année.

Le refuge est une toute petite organisation autonome et indépendante qui est tenu par une seule personne, Anne-Marie, aidée de son mari Joe et occasionnellement de wwoofeurs (des volontaires travaillant en échange de l’hébergement et des repas, comme je vais l’être pendant 3 semaines). Concrètement, il s’agit d’un terrain de plusieurs dizaines d’hectares, sur lequel Anne-Marie et Joe ont leur propriété, et où ils ont construit un grand mur d’enceinte pour protéger les animaux des prédateurs, le temps de les soigner puis de les remettre en liberté.

Lire le reste »

Du voilier-stop en Australie [2/2]

18

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Article-vidéo, Océanie | Publié le 30-08-2012

Mots-clefs :, , , , , , ,

File0187

… Suite de l’article précédent

Nous mettrons 4 jours avant d’arriver au premier port d’escale, Port Fairy. Quatre jours en mer ballotés par les vagues sans interruption, quatre jour sans prendre de douche, quatre jours à manger ce qu’il est possible de manger et à dormir uniquement quand la mer le permet. Quatre jours aussi pendant lesquels j’apprendrai à manier les voiles à l’aide des nombreux cordages, trouver le bon angle et la bonne longueur de voile pour optimiser la prise au vent et ainsi augmenter la vitesse du bateau.
Ca n’est pas trop compliqué en soit mais les instructions données en anglais (et souvent données dans l’urgence ou criées depuis l’autre bout du bateau par Steve) rendent la chose un peu plus difficile ! De plus, c’est parfois très dur physiquement de manier les voiles par gros vent, c’est pourquoi il faut les replier avant que le vent ne devienne trop fort. Il est donc très utile de savoir prédire la météo des prochaines heures/minutes simplement en regardant le ciel, les nuages, et ainsi anticiper l’ajustement des voiles.

J’apprendrai également à utiliser le moteur et à manœuvrer le bateau grâce au volant (la barre). En effet quand il n y a pas de vent du tout, ou un vent de face, nous sommes obligé d’avancer à l’aide du moteur, ce qui arrive fréquemment.

Les gardes de nuits

Pour les gardes de nuit il est très important de connaitre les lumières de navigation : Tous les bateaux quels qu’ils soient (voiliers, cargos, chalutiers…) ont une lumière blanche à l’avant et à l’arrière, une lumière rouge à gauche et une lumière verte à droite. On peut donc repérer de loin la direction d’un bateau, même en pleine nuit, et cela est très (très) important pour savoir s’il se dirige plutôt vers vous, ou plutôt sur le coté, ou bien s’il s’éloigne de vous. En effet quand vous repérez un bateau qui vient dans votre direction il faut garder l’œil bien ouvert.

Lire le reste »

Du voilier-stop en Australie [1/2]

9

Publié par Froggy | Classé dans Article-vidéo, Bon plan, Lang. : English version, Océanie | Publié le 24-08-2012

Mots-clefs :, , , , , , ,

P1150228

Introduction

* Ce matin encore à Adélaïde je partageais mon dernier déjeuner avec Matt, mon camarade de vélo à qui j’ai fais mes Adieu à la gare routière. « Auf Wiedersehen Freund ! » . Ce matin encore je dormais dans la rue allongé sur des bouts de cartons qu’un autre SDF avait laissé derrière lui… *

Ce soir… je dormirai à bord d’un voilier de plaisance sur l’ile de Kangaroo Island au sud d’Adélaïde. Steve, le propriétaire du voilier, m’attend dans le port de Kingscote où il effectue quelques réparations sur son bateau avant de reprendre la mer.

C’est ca la vie de voyageur, passer du tout au tout, d’une nuit misérable sur le béton froid d’une mégalopole à l’approche de l’hiver à la cabine en bois d’un voilier et son lit douillet, bercé par un léger roulis qui vous emmène lentement au pays des rêves. Savoir apprécier le confort, qui ne dure jamais très longtemps, savoir apprécier les amitiés, éphémères, et savoir apprécier chaque instant du voyage, chaque lieu et chaque personne, car tout passe et ne laisse au bout du compte que des souvenirs. C’est encore une page bien remplie qui se tourne dans le « livre du voyage » pour faire place à une nouvelle page sur laquelle il m’appartient d’écrire les premières lignes.

C’est donc à bord d’un voilier que débute cette nouvelle page…

Lire le reste »

Dès que le vent soufflera…

13

Publié par Froggy | Classé dans Article-vidéo, Invitation au voyage, Océanie | Publié le 14-08-2012

Mots-clefs :, , , , , , ,

- Vidéo sur Youku :

Lire le reste »

On a traversé l’outback en vélo ! …….. Bande-annonce en vidéo

8

Publié par Froggy | Classé dans Article-vidéo, Lang. : English version, Océanie | Publié le 27-05-2012

Mots-clefs :, , , , , , ,

Julien : Dans la continuité de mon périple en vélo de Sydney à Orange je vais maintenant vous présenter une série d’articles sur la suite de mon voyage en vélo en Australie.
J’étais parti de Sydney en solitaire mais je roule désormais avec Matt mon camarade allemand, cycliste amateur (complétement amateur !) tout comme moi, et ancien collègue de travail dans la cueillette des pommes.
Voici en guise d’introduction un petit montage vidéo réalisé avec les quelques bouts de film pris en cours de route. En attendant les articles et les photos à venir très prochainement…

~~~~~~~~~~

Following the first part of my bicycle trip from Sydney to Orange a few month ago I’m now going to present some articles about the next part of my journey in Australia. I’d left Sydney alone but I’m now riding with Matt, my german travel  mate, amateur cyclist (completely amateur !) just like me, and workmate for apple picking. As an introduction I’ll show you a video-montage made from some bits of film taken along the way. The articles and pictures are coming very soon…

.

Bref, je fais du stop en Australie

19

Publié par Froggy | Classé dans Article-vidéo, Bon plan, Océanie | Publié le 28-04-2012

Mots-clefs :, , , , ,

Autostop en AustralieEn 5 mois en Australie dont 3 mois d’autostop, j’ai parcouru près de 14 000 kilomètres à l’aide de 100 conducteurs.

Voyager en vélo permet d’avoir une nouvelle expérience du voyage et je pense que je visiterai une de mes futures destinations à la force des mollets.

Cependant je choisirai un pays beaucoup plus petit que l’Australie et un pays où l’autostop ne fonctionne pas aussi bien. J’ai toutefois rencontré quelques cyclistes traversant la plaine de Nullarbor (désert humain entre Adelaïde et l’Ouest Australien), ou se lançant le défi de parcourir les 4000 kilomètres du Sud au Nord, de Melbourne à Darwin en traversant des régions totalement inhabitées pendant 300km.

Au cours de notre voyage, nous aimons donner une dynamique a l’aventure en voyageant en stop, en prenant le transsibérien, en marchant 130km de la frontière Tibétaine a Katmandou, en prenant le bateau  pendant 7 jours en Indonésie, en voyageant entassé a l’arrière des 4X4 Pick-up en Papouasie, en aidant des associations ou en étant bénévoles dans des fermes avec HelpX.

Mais avant tout, notre fil conducteur est de rencontrer les habitants. Ce sont les meilleurs guides de voyage. Cependant si vous n’êtes pas heureux de faire du stop, si vous n’aimez pas marcher des heures dans la campagne avec quelques villages, si vous n’aimez pas les galères avec votre velo, alors vous ferez peu de belle rencontre. Il faut avant tout voyager avec le sourire.

Lire le reste »

Adrien et son accordéon chez les Maoris

13

Publié par Froggy | Classé dans Article-vidéo, Océanie | Publié le 22-11-2011

Mots-clefs :, , , , , , , , , , ,

Froggy chez les Kiwis

10 Novembre 2011 – Comme prévu David, le frère de Julien, arriva à l’aéroport de Christchurch avec mon accordéon.

 Nous rejoindrons ensuite le centre-ville, situé à environ 12 km, à pied. Ce fut l’occasion de tester mes capacités à voyager avec un accordéon d’environ 14kg et de mon sac à dos allégé au maximum soit 8kg. Bien évidemment, mes épaules souffriront…

David souhaitait nous inviter dans un petit restaurant dans le centre-ville. Cependant, le séisme à détruit les petites rues piétonnes, la magnifique cathédrale, les bistrots et les coins sympas pour commencer à jouer de l’accordéon.

Après quelques heures de marche, nous réussirons finalement à trouver une brasserie. Avant de quitter Julien et son frère, j’ai joué un peu d’accordeon dans une station service. Après plus d’un an sans jouer d’accordéon, ma prestation fut assez pitoyable.

Lors de l’interview, je m’étais lancé le défi de rentrer en France sans utiliser ma carte bleue. J’aurais souhaité me filmer en train de la détruire mais malheureusement je l’ai perdu. Je pourrais dire heureusement, car désormais je suis obligé de tenir mon défi.

Julien et David me laisserons avec 20 dollars en poche et un peu de nourriture soit de quoi survivre environ 4 jours. Juste assez de temps pour retrouver un niveau correct en accordéon pour pouvoir commencer à gagner un peu d’argent.

Lire le reste »

Retour sur notre passage en Indochine : 4 nouvelles vidéos inédites !

10

Publié par Froggy | Classé dans Article-vidéo, Asie, humanitaire | Publié le 19-10-2011

Mots-clefs :, , , , , , ,

1- La traversée du Cambodge en 12 jours d’autostop

Mars-Avril 2011

Cliquez ici pour (re)lire l’article correspondant à cette vidéo.

.

.

2- Présentation du tour du monde à l’école de Kep au Cambodge

Avril 2011

Cliquez ici pour (re)lire l’article correspondant à cette vidéo.

.

.

3- Le Vietnam en autostop

Avril-Mai 2011

Cliquez ici pour (re)lire l’article correspondant à cette vidéo.

.

.

4- Douceur de vivre au Laos…

Mai 2011

Cliquez ici pour (re)lire l’article correspondant à cette vidéo.

.

La Papouasie-Nouvelle-Guinée, un paradis oublié (partie 1/2)

27

Publié par Froggy | Classé dans Article-vidéo, Océanie, Reflexion sur le voyage | Publié le 23-09-2011

Mots-clefs :, , , , , , , , , , ,

Drapeau de Papouasie Nouvelle GuinéePourquoi ne pas aller jusqu’en Papouasie ?
Les « Tourdumondistes » préfèrent souvent s’arrêter à Bali et continuer  jusqu’en Australie.

Dans un article paru il y a quelques mois, on pouvait lire ces phrases concernant le tourisme en Papouasie :
« Ces touristes intrépides sont encore peu nombreux, quelques milliers tout au plus par an. »
« La  visiter coûte très cher, en raison de son éloignement, et demande une bonne condition physique »
« la Papouasie est considérée à l’étranger comme une destination peu sûre »
(voir l’article en entier) :

De plus, quand on regarde le site de l’ambassade de France, on s’aperçoit que c’est un des pays les plus dangereux concernant le Paludisme, le Choléra ou la Dengue si on voyage en campagne. En ville, le taux de criminalité semble élevé et il est totalement déconseillé de se promener après 18h et totalement impensable de vouloir dormir dans des squats comme nous avons l’habitude de faire.  Au cours de notre voyage, nous avons rencontré d’autres voyageurs nous indiquant que la Papouasie est un pays dangereux et que l’on attrape facilement le paludisme et il est préférable d’avoir pris un traitement à base de Malarone. (voir les conseils du gouvernement français)

Après quelques recherches sur internet, on s’aperçoit que les hôtels les moins chers coutent minimum 30€/personnes et qu’il n’y a pas de routes ou presque. La seule façon d’aller d’une ville à l’autre est de prendre l’avion !
Concernant l’IDH (Indicateur du Développement Humain), la Papouasie occupe la 148ème place sur 182 avec un score de 0,541, c’est à dire à un niveau similaire aux pays d’Afrique (voir le classement).  L’IDH prend en compte la richesse du pays, son niveau en terme de santé ainsi qu’en terme d’éducation.

Quant aux reportages TV concernant la Papouasie, on ne connait que ceux concernant des tribus vivant nues dans la forêt et se nourrissant grâce à la chasse, à la pêche et à la cueillette.

Lire le reste »

7 jours à bord d’un ferry en Indonésie… Direction la Papouasie !

29

Publié par Froggy | Classé dans Article-vidéo, Asie, Bon plan, Invitation au voyage, Océanie | Publié le 18-09-2011

Mots-clefs :, , , , , , ,

P1120365 - KM. Dobonsoslo - ferry - PELNI - IndonésieAprès avoir visité les iles de Java et Bali en Indonésie, nous prenons maintenant la route de la Papouasie-Nouvelle-Guinée.

Ce pays méconnu est situé à l’extrémité Est de l’Indonésie, à plusieurs milliers de kilomètres de Java où nous sommes actuellement.

Pour nous y rendre nous pourrions prendre un avion, voler environ 4 ou 5 heures puis débarquer tranquillement à l’aéroport international de Port Moresby (la capitale Papou) pour ensuite nous lancer à la découverte de ce nouveau pays.

Mais ça ne serait vraiment pas drôle ! Il existe un autre moyen beaucoup plus intéressant pour rejoindre la Papouasie, c’est de prendre un bateau ! Ou plus exactement un ferry,  de la compagnie indonésienne PELNI.

Le trajet dure environ 7 jours et nous permettra de terminer notre visite de l’Indonésie d’une façon plus populaire, mais aussi plus intéressante et même passionnante puisque nous traverserons des milliers de kilomètres de mer, d’ile en ile, de port en port, en longeant de prêt ou de loin la ligne de l’équateur et les nombreuses iles qui composent l’archipel indonésien.

Lire le reste »

Sur l’ile de Bali : Temples, rizières, plages, surf et snorkeling…

16

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Article-vidéo, Asie, Invitation au voyage | Publié le 01-09-2011

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , ,

P1110931 Bali sunsetBali, un nom qui fait rêver beaucoup de personnes…

Bali, ça sonne un peu comme joli, mais ça rime surtout avec… la féerie (de nager au milieu des poissons), la magie (de ses terrasses de riz) et l’envie (d’y retourner) !

Cette petite ile indonésienne de 5600 km² tient une bonne réputation à travers le monde grâce à ses nombreux attraits touristiques, comme le surf et la plongée sous-marine, pour ses paysages volcaniques, ses terrasses de riz, mais aussi pour sa culture hindouiste et ses très nombreux temples, ou encore pour ses arts : peinture, sculpture, danses et spectacles traditionnels.

Lire le reste »

Malaisie, Singapour : retour en milieu urbain après 15 jours dans la jungle !

13

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Article-vidéo, Asie | Publié le 27-07-2011

Mots-clefs :, , , , , , , ,

P1110590 Guizmo à Kuala LumpurAprès un premier article sur la Malaisie qui nous emmenait au milieu de la jungle malaisienne, dans une ferme reculée, loin du monde, des routes et des villes, nous retournerons à la civilisation en visitant une partie plus urbaine de la Malaisie : la côte ouest avec notamment Penang et Kuala Lumpur. Nous finirons par la visite de Singapour, cette cité-état de 5 millions d’habitants juste au sud de la Malaisie.

D’abord commençons par la ville de Georgetown, qui se trouve sur l’ile de Penang au nord de la Malaisie. En arrivant en Malaisie, nous ne savions pas trop à quoi nous attendre, pays riche ? pauvre ? moderne ? accueillant ? Honnêtement, on n’avait pas une idée très claire et on pensait que ça ressemblait plus ou moins à la Thaïlande, en un peu plus riche.

En fait, nous découvrirons en arrivant à Penang que le peuple malaisien est constitué à 45% de Chinois et à 20% d’Indiens. La majorité des Malaisiens ne sont donc pas Malaisiens d’origine. C’est une terre d’immigration pour les peuples d’Asie, une sorte d’eldorado pour les Chinois et les Indiens, où il est plus facile et plus rentable d’ouvrir un commerce ou de trouver un boulot qui rapporte de l’argent.

La culture malaisienne actuelle est donc d’une grande mixité, et nous serons d’abord surpris de découvrir des quartiers chinois qui font presque la taille de toute la ville, et aussi des quartiers indiens dignes de ce nom. Parfois, on se sent vraiment en Chine tellement il y a d’enseignes écrites en chinois, tellement il y a de magasins chinois, de restaurants chinois, et de gens parlant chinois.

Lire le reste »