Australie/Julien [2/2] – En route vers la Papouasie-Nouvelle-Guinée en stop !

10

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Océanie | Publié le 01-01-2014

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

–> Deuxième partie : Cairns-Weipa-Bamaga, la péninsule du Cap York en autostop

.
Cliquez ici pour (re)lire la première partie de l’article : « Darwin-Cairns, 3000 km les doigts dans le nez ! »
.

P1170153Introduction
.

Cairns, 12 Aout 2013. Mon visa australien expire dans 18 jours et j’attaque maintenant la deuxième partie de ce périple en stop vers la Papouasie. Je dois rejoindre Bamaga à la pointe nord de la péninsule du Cap York, dans une région de l’Australie encore peu explorée où les routes sont des pistes en terre et les seuls véhicules à y circuler sont des 4×4.

Il y a longtemps que je prépare cette expédition vers le Cap York et longtemps que cela tourne dans ma tête : « Est-il possible de remonter en stop les 1000 km de piste qui mènent à Bamaga ? Si oui, combien de temps me faudra-t-il ? ». Malgré une préparation de longue date, une étude minutieuse de toutes les cartes routières que j’ai eu entre les mains, des recherches approfondies sur internet, et des dizaines d’Australiens interrogés sur la faisabilité du périple, j’en reviens toujours au même point : il va me falloir tout découvrir par moi-même ! Il semble que personne ne soit jamais allé en stop jusque là-haut, et même les locaux dans la région de Cairns n’ont jamais voyagé sur ces pistes et sont incapables de me renseigner. L’avis général est plutôt pessimiste. Et moi je reste planté devant mes cartes routières, essayant d’imaginer à quoi ressemblera dans la réalité ce petit trait en pointillés de 1000 km qui sera ma seule et unique option vers la Papouasie.

Lire le reste »

Australie/Julien [1/2] – En route vers la Papouasie-Nouvelle-Guinée en stop !

8

Publié par Froggy | Classé dans Océanie | Publié le 23-12-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

–> Première partie : Darwin-Cairns, 3000 km les doigts dans le nez !

.

P1170004Introduction

.
Aout 2013. Mon séjour en Australie touche à sa fin. Voilà bientôt 2 ans que je voyage au pays des kangourous, 2 ans que je profite de ce grand et beau pays tout en cumulant des petits boulots qui m’ont enfin permis d’économiser l’argent nécessaire à la suite de mon voyage.

Darwin fût la dernière grosse étape de mon voyage en Australie, avec plus de 3 mois dans la même ville à profiter pleinement de mon Visa-Vacances-Travail. Visa qui expire à la fin du mois d’aout, c’est à dire dans un mois. Ma vie citadine, stable et sociale de ces derniers mois se termine et c’est tristement que je quitterai Darwin en disant adieu à mes amis et collègues de travail.

A partir du 5 aout je redeviens voyageur, auto-stoppeur et sans domicile fixe. Je suis excité de reprendre enfin le voyage avec des projets plein la tête, et notamment comme grandes lignes : traverser en stop les 3000 km de désert qui séparent Darwin de Cairns puis remonter, toujours en stop, les pistes de terre rouge de la péninsule du Cap York, qui m’emmèneront jusqu’à Bamaga et Seisia à la pointe nord de l’Australie. Enfin, mon objectif final sera de rejoindre la Papouasie-Nouvelle-Guinée en tentant la traversée du détroit de Torres en avion-stop ou en bateau-stop. Derrière ca, si tout va bien, si je passe, si les vents sont favorables, alors je débuterai un nouveau voyage au pays des Papous.
.

Google_Map_Darwin-Cairns
Cliquez sur la carte pour l’agrandir

Lire le reste »

Cooktown, Cap Tribulation, et Rainbow Gathering: rencontre avec les hippies

11

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Océanie | Publié le 15-06-2013

Mots-clefs :, , , , , , , ,

.
Au nord, tout au nord, au bout de la route, il y a Cooktown…

.

P1160059Après avoir passé une semaine en pleine nature à Cedar Bay (voir l’article précédent), nous nous devons avec Nina de refaire des provisions de nourriture pour une autre semaine de camping, que nous allons consacrer à visiter la région de Daintree et Cap Tribulation.

Première étape : Cooktown, une toute petite ville située à 50 km au nord de Cedar Bay, c’est aussi l’endroit le plus proche où nous pouvons faire des courses avant de reprendre le stop dans cette région reculée de l’Australie. Cooktown est la dernière ville accessible par route bitumée au nord du Queensland, c’est un peu le bout de la route, le fond du cul-de-sac, au-delà la forêt tropicale est encore plus dense, plus humide, plus isolée, et il n’y a plus aucune ville ni aucune vraie route sur les 900km qui la sépare de la pointe nord du Cap York.

Lire le reste »

Sur la route de Cairns, entre recherches de boulot et démarches administratives…

10

Publié par Froggy | Classé dans Océanie | Publié le 09-04-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , ,

P1150897Voilà 8 mois que je suis en Australie, J’ai passé beaucoup de temps à voyager, j’ai découvert plein de choses, amélioré mon anglais grâce au wwoofing et à l’autostop, mais je n’ai pour l’instant pas beaucoup travaillé, à peine quelques semaines de cueillette dans un verger… Mon objectif principal en Australie (mettre de l’argent de côté pour la suite du voyage) n’est donc pas encore atteint…

C’est pourquoi je vais maintenant me (re)lancer dans des recherches de boulot en remontant doucement vers le nord en autostop. Ma destination finale, c’est Cairns, dans la région tropicale au nord du Queensland. Si je ne trouve pas de boulot en cours de route, c’est là que je finirai ce petit road-trip en stop, et tenterai d’obtenir plus d’information sur mon futur projet qui est de rejoindre la Papouasie-Nouvelle-Guinée en bateau (sachant qu’il n’y a aucune liaison maritime officielle).

En cours de route il me faudra aussi penser à faire toutes les démarches administratives afin de renouveler mon visa de travail (WHV), en effet celui-ci expire dans une dizaine de jours… Je dois donc faire très vite avant de me faire expulser du pays. Celà ne sera pas aussi simple que prévu et je passerai une semaine entière dans la petite ville de Childers, utilisant la connexion internet gratuite de la bibliothèque pour faire les démarches en ligne, passer des coups de téléphones au service d’immigration, envoyer des e-mails et attendre des réponses, réunir tous les documents nécessaires puis finalement les envoyer par courrier en croisant les doigts pour que mon dossier soit accepté.
Après quelques jours d’attente je recevrai un message de l’immigration m’indiquant qu’ils ont bien reçu mon dossier mais que je dois maintenant passer une radio des poumons pour détecter une éventuelle tuberculose ! (suite à mon voyage en Asie) et que le centre médical le plus proche qui est capable de faire ca est à Townsville, à 1000km au nord de Childers. Heureusement c’est sur ma route, ca ne va pas me rallonger, mais par contre je dois faire vite car mon 1er visa de travail a maintenant expiré depuis plusieurs jours et je suis donc passé sur un « bridging visa » (visa provisoire valable juste le temps de boucler les formalités administratives)…
Lire le reste »

Australie/Wwoofing [4/4] : Travailler dans un refuge pour animaux sauvages

67

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Article-vidéo, Océanie | Publié le 12-01-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , ,

P1150785Un refuge pour animaux sauvages

Pour cette quatrième et dernière expérience de Wwoofing en Australie je vais vous emmener dans un endroit plutôt original, il s’agit d’un refuge pour les animaux « non domestiques ». C’est une sorte de centre de soins qui s’occupe principalement de bébés kangourous et wallabies orphelins, dont la mère a été tuée sur la route comme cela arrive si souvent. Le refuge s’occupe aussi de toute sortes d’animaux blessés ou malades, d’oiseaux et même de chauve-souris à certaines périodes de l’année.

Le refuge est une toute petite organisation autonome et indépendante qui est tenu par une seule personne, Anne-Marie, aidée de son mari Joe et occasionnellement de wwoofeurs (des volontaires travaillant en échange de l’hébergement et des repas, comme je vais l’être pendant 3 semaines). Concrètement, il s’agit d’un terrain de plusieurs dizaines d’hectares, sur lequel Anne-Marie et Joe ont leur propriété, et où ils ont construit un grand mur d’enceinte pour protéger les animaux des prédateurs, le temps de les soigner puis de les remettre en liberté.

Lire le reste »