De Marrakech a M’Hamid dans le desert. Hospitalité, HelpX et Ramadan. 3/4

3

Publié par Froggy | Classé dans Afrique | Publié le 28-09-2014

Mots-clefs :, , , , , , , ,

104_0142-largeur-max-1024-hauteur-max-768Marrakech, point de départ de nombreux voyage au Maroc. Sur la célèbre place Jemaa Fna, on peut échanger quelques euros contre une photo avec un singe, un charmeur de serpent ou boire un délicieux verre de jus d’oranges pressées a seulement 0.35 euros. Pour 2 euros je me suis acheter une carte SIM afin de profiter de 100 SMS et 40 minutes et maintenir le contact avec mes nombreux amis rencontres pendant le premier mois au Maroc. Quand on regarde le prix des communications en Afrique, il est facile de s’imaginer les benefices immenses réaliser par les opérateurs téléphoniques en France.
Tandis que de nombreux musiciens traditionnels font leurs spectacles sur la place, je me trouverai un coin assez calme pour poser mon accordéon sur mes genoux, mes fesses sur mon sac de voyage. Une heure plus yard, j ai déjà 100 dirhams, 9 euros de quoi me faire bien plaisir tout en partageant mon pécule avec les autres artistes. La police viendra me dire que je n’ai pas le droit de jouer sur la place. Ce n’est pas grave, j’avais l intention de visiter d’autres coins de la ville. De plus j’ai eu le temps de rencontrer des étudiants m invitant dans leurs colocation – sans fille ni bierre.
A Marrakech, je profiterai du magnifique souk, use vraie caserne d Ali Baba ou se relent les vendeurs de tapis, d’épices, de lampes, miroirs… le plus beau souk visité au Maroc.
Le maillot et le bracelet au couleur d Equateur, accordeon sur le dos, me permettront de passer pour un tourist different et d obtenir un repas gratuit dans un restaurant en plein centre touristique… la meilleure hospitalité du monde.

Lire le reste »

Amérique du Sud en chiffres

5

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud, Bon plan | Publié le 10-12-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Gif drapeau argentineArgentine :

- Ce que j´ai aimé :

Apprendre l´espagnol en moins de 2 mois grâce aux Argentins qui ont eu la patience de m´enseigner et parler lentement.

Les Empanadas argentins, les meilleurs d´Amerique du Sud

La beauté de Bariloche, me rappelant les villages de montagnes en Savoie

- Mes meilleurs souvenirs :

Jouer de l´accordéon en compagnie de danseuses gitanes

L´accueil recu a Zappala et dans les petites écoles de campagne

- L´autostop 7/10

Assez facile, cependant il y a peu de circulation. Il faut donc etre assez patient et attendre environ 1h30.

- L´hospitalité 7.5/10

Très bonne, notamment grace a Couchsurfing.

Apres mon sejour en Australie ou peu de personne m´ont hebergé, ce fut un plaisir immense de rencontré tant d´humanité.

Toutefois, sans utiliser Couchsurfing, j´aurais sans doute dormi plusieurs nuit dehors. Toutefois, lors des conférences dans les écoles ou en voyageant en stop, ou en errant dans la rue, on m´a hébergé.
En 71 jours, j´ai dormi seulement 2 fois dehors.

- L’accordéon dans la rue 4/10

Sans doute le pays le moins intéressant.

Les Argentins semblaient ne pas avoir le temps de m´écouter et j´avais parfois l´impression d´etre un mendiant.

De plus, tres difficile de gagner beaucoup. Malgré tout en 30 minutes de musique, je pouvais m´acheter un repas. Si je devais payer l´hotel, ça aurait été un peu difficile.

Lire le reste »

Un peu de Wwoofing, d´accordéon et de plage en Colombie

14

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 08-09-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

Wwoofing en Colombie

Je passerai 3 semaines dans la ferme de Nathalie, une française qui est tombée sous le charme de cette terre extremement fertile au coeur de la Colombie ou se produit la majeur partie du café. Il y a également de nombreux cacaoyers, bananiers, manguiers, goyavers.

Si vous passez par Calarca a proximité d’Amenia, vous avez l’impression d’etre dans un paradis d’arbres fruitiers.

En compagnie des travailleurs locaux, j´ai donc aidé à construire des cabanes en bambous et des « anti-glissement de terrains ». Nathalie souhaitent accueillir des touristes dans ce coin de paradis pour effectuer des seances de yoga, de la meditation ou des ceremonies Ayahuasca (une plante hallucinogene d´Amazonie).

Ces 3 semaines m´ont permis d’apprendre a travailler le bambous, le couper a la machette en pleine nuit grace a la pleine lune afin que l´eau (la seve) soit seulement present dans la base, puis transporter les troncons de 5 metres sur l´epaules, les fendres pour realiser les murs ou le sol.

En dehors de ces aspects techniques, j´ai pu me rappeler de la vie en France quand le patron est une femme… si vous voyez ce que je veux dire.

Lire le reste »

Wwoofing à Mindo en Equateur

6

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 17-08-2013

Mots-clefs :, , , , , , ,

El gringo alto - wwoofingArrivé à Mindo à 1h30 de Quito, je rencontrerai Ingo, un allemand de plus de 2 metres, sa femme Genny, une franco-equatorienne 3 autres volontaires et leur fille d’un an et demi vivant dans un monde ou l’on parle anglais, espagnol, francais et allemand. Apres 15 km dans la jeep, nous rejoindrons la ferme ou nous attendent l´âne, le couple de lamas, une cinquantaine de poules, quelques chevres et cochons ainsi que 6 autres volontaires deja au travail.

Ingo et sa femme se sont installe ici il y a a peine 6 mois sur ce terrain de 50ha (dont 45ha de foret) et d’une rustique maison en bois sans eau ni electricite,  mais l excelente gestión a l’allemande et la presence de nombreux volontaires, la bonne cuisine saine de sa femme ont permi de realiser de nombreux changement en si peu de temps : construction de la serre, du poullailler, dún abri pour les chebvres ou les cochons, construction de la cuisine exterieure, de la douche des toileetes seche, installation deu panneau solaire et de l electricite…
Au cours de la premiere soirée, les volontaires parlent de leur nuit dans une belle auberge a MIndo. Je leur parle du jacuzzi. Sur ce Ingo, me demande de construiré le jacuzzi. Quelques jours plus tard, apres avoir nourri les animaux, en compagnie d’autres volontaires.
Qui aurait pensé que mon voyage en Equateur serait une histoire de Jacuzi ? Ce sont les bonnes surprises du voyage.
Pendant 3 semaines dans la ferme puis 2 semaines apres avoir celebre Noel et le NOuvel an dans la capitale, j apprendrai a construiré un jacuzzi : creuser le trou, Monter les murs, faire l’enduit, preparer le terrai autor pour construiure la terrasse. Pendant mon absence, d’autres volontaires ont construit le systeme de chauffage a l’aide d’un barril ou le bois de chauffage est depose,  ils ont ensuite soudes des tubes au barril pour evacuer la fumee.
J’ai egalement appris a utiliser une tronconneuse et couper des arbres de 20 metres de hauts (15centimetres de diametre) afin de construiré les clotures, une ferme a champignon (construite a l’aide de volontaire d’Holande, Quebec ou d’’Allemagne)

Arrivé à Mindo, je rencontrerai Ingo, un allemand de plus de 2 metres, sa femme, une franco-equatorienne, 3 autres volontaires et leur fille d’un an et demi vivant dans un monde où l’on parle anglais, espagnol, francais et allemand. Apres 15 km dans la jeep, nous rejoindrons la ferme ou nous attendent l´âne, le couple de lama, une cinquantaine de poule, quelques chèvres et cochons ainsi que 6 autres volontaires deja au travail.

Ingo et sa femme se sont installée ici il y a a peine 6 mois sur ce terrain de 50ha (dont 45ha de foret) et d’une rustique maison en bois sans eau ni electricité,  mais l´excelente gestion à l’allemande et la presence de nombreux volontaires, la bonne cuisine saine de sa femme ont permit de realiser de nombreux changement en si peu de temps : construction de la serre, du poullailler, d´un abri pour les chevres ou les cochons, construction de la cuisine exterieure, de la douche,des toilettes sèches, installation du panneau solaire et de l´électricité…

Les lamas et Ingos
Les lamas et Ingos

Lire le reste »

Suite du voyage au Perou en stop

9

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 02-04-2013

Mots-clefs :, , , , , ,

imag0539Il y a quelques semaines, une de nos lectrices nous a écrit un joli commentaire pour nous feliciter du travail effectué sur le blog mais également de la difficulté qu´elle rencontre actuellemnt pour sortir des sentiers battus.

Ce commentaire m´a donné la motivation de poursuivre l´écriture des prochains articles au Pérou puis en Equateur. Tandis que l´entretien du blog prenait une grande part de notre temps en Asie, il est beaucoup plus difficile de trouver du temps et l´énergie depuis que je suis en Amerique du Sud. Quand on voyage a deux, on se motive mutuellement. Par ailleurs, en Amerique du Sud il est beaucoup plus facile de rencontrer les locaux et de partager ses soirées a refaire le monde plutot qu´a ecrire seul devant son ordinateur.

La 3eme raison est que le voyage a permi d´apprendre à se connaitre et de découvrir de nouveaux centres d´intéret. Depuis quelques temps je connais plus ou moins mes projets d´apres voyage. Par consequent j´investis mon temps libre pour aider des fermes ou pour realiser des projets de construction, à lire des livres, regarder des documentaires. Par ailleurs, en voyageant avec 12kg d´accordéon je ne peux ne pas en jouer pour gagner quelques sous mais également apprendre de nouvelles chansons.

Par conséquent, je ne passe plus 15h par semaine à l´entretien du blog mais seulement 4.Le fait que mon ordinateur et l´appareil-photo ne fonctionne plus sont également selon moi des signes que je dois occuper mon temps a autre chose qu´internet.

Toutefois, si je souhaite continuer l´entretien du blog, tout comme je continue d´aller dans les écoles et universités, c´est afin de partager les enseignements acquis lors de mon voyage et d´aider ceux qui ont un reve de construire un monde un peu meilleur à le réaliser. Par le blog, je souhaite montrer que tout est possible, la peur et le manque d´argent ne doivent pas freiner le désir de découvrir le monde (ou d´avoir d´autre projet) et de rencontrer les centaines de professeurs à chaque coin de la planete. Le voyage est la plus belle école de la vie et il n´y a pas besoin d´etre un aventurier, il faut juste faire le premier pas et aimer la vie. Il y aura toujours plein de personnes le long de votre chemin pour vous guider et vous aider si vous leur demandez poliment.

Voyager permet de redécouvrir les valeurs humaines qui se perdent face au dévelopement matériel et technologique et de vouloir prendre soin de notre planete Terre.

Plus il y a de personne qui feront le choix de voyager en stop à la recherche du contact avec les habitants et d´autre facon de vivre et plus nous vivrons dans un monde de paix ou l´etre humain gaspille des milliards de dollars pour faire la guerre.

Médiatiser l´autostop, le logement chez l´habitant, le volontariat, c´est participer à l´amélioration des conditions de vie de chaque habitants de la planète. L´amélioration de l´économie du pays n´est pas l´unique solution.

Lire le reste »

Wwoofing à Sorata, un petit village de Bolivie

4

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud, Bon plan | Publié le 27-01-2013

Mots-clefs :, , , , ,

Village de SorataLe but de mon voyage n´est pas de vouloir tout voir sur notre immense planète mais de vivre le plus d´expériences différentes.

Un objectif difficilement réalisable quand l´on a une vie normale en France où l´on passe un tiers de son temps à travailler, un tiers pour dormir et un quart pour cuisiner, ranger la maison, s´occuper des différentes tâches administratives.  Au final, il reste seulement une vingtaine d´heure par semaine où l´on peut réellement profiter de la vie et casser la routine. En faisant le choix de voyage, on récupère les horaires consacrée au travail, les horaires pour s´occuper de la maison ou de la voiture et on perd moins de temps bêtement devant la télévision. De plus quand on voyage dans des pays comme la Bolivie, il n´est plus utile de cuisiner puisque l´on peut manger pour 1 euros une soupe et un plat chaud. Il reste ainsi environ 80 heures et plein d´énergie chaque semaine pour s´amuser à expérimenter d´autres formes de vie, profiter de la nature ou d´un bon livre.

Lire le reste »

Australie/Wwoofing [4/4] : Travailler dans un refuge pour animaux sauvages

68

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Article-vidéo, Océanie | Publié le 12-01-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , ,

P1150785Un refuge pour animaux sauvages

Pour cette quatrième et dernière expérience de Wwoofing en Australie je vais vous emmener dans un endroit plutôt original, il s’agit d’un refuge pour les animaux « non domestiques ». C’est une sorte de centre de soins qui s’occupe principalement de bébés kangourous et wallabies orphelins, dont la mère a été tuée sur la route comme cela arrive si souvent. Le refuge s’occupe aussi de toute sortes d’animaux blessés ou malades, d’oiseaux et même de chauve-souris à certaines périodes de l’année.

Le refuge est une toute petite organisation autonome et indépendante qui est tenu par une seule personne, Anne-Marie, aidée de son mari Joe et occasionnellement de wwoofeurs (des volontaires travaillant en échange de l’hébergement et des repas, comme je vais l’être pendant 3 semaines). Concrètement, il s’agit d’un terrain de plusieurs dizaines d’hectares, sur lequel Anne-Marie et Joe ont leur propriété, et où ils ont construit un grand mur d’enceinte pour protéger les animaux des prédateurs, le temps de les soigner puis de les remettre en liberté.

Lire le reste »

Australie/Wwoofing [3/4] : Permaculture, architecture et travail du bambou

7

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Océanie | Publié le 23-12-2012

Mots-clefs :, , , , , , , , ,

P1150713Pour cette troisième expérience de Wwoofing en Australie nous allons visiter ensemble l’ancienne propriété de Geoff Lawton, à Cooroy dans le Queensland, et en apprendre un peu plus sur le travail du bambou, cette plante aux qualités exceptionnelles !

Geoff Lawton est l’un des pères de la permaculture en Australie. Il a beaucoup travaillé avec le célèbre Bill Molisson, dont il est devenu en quelque sorte le successeur à la tête du Permaculture Research Institute.

Cette propriété, qui a été dessinée et construite par Geoff Lawton dans les années 90, abritait autrefois son Institut de Recherche pour la Permaculture. L’endroit lui a servi de laboratoire pour y expérimenter toutes ses idées « permaculture », tant au niveau de l’architecture de la maison que du terrain, des jardins et du système d’irrigation. Puis un jour, quand Lawton a décidé de déménager, c’est Tania qui a racheté sa propriété. Tania est une Australienne d’une soixantaine d’année, merveilleusement amicale et accueillante, c’est elle qui m’hébergera pendant une semaine en Wwoofing.

Lire le reste »

Australie/Wwoofing [2/4] : Vivre dans une ferme biologique en auto-suffisance

6

Publié par Froggy | Classé dans Océanie | Publié le 17-12-2012

Mots-clefs :, , , , , , , ,

P1150699Me voilà à Cooroy pour ma 2eme expérience de Wwoofing en Australie. Je rencontrerai Kaye, une Australienne d’une cinquantaine d’année qui s’occupe seule de sa petite ferme biologique et qui est aussi professeur de biodynamique.

L’agriculture biodynamique est en quelque sorte une extension de l’agriculture biologique, qui reprend tous les principes de cette dernière en y ajoutant des procédés complexes de préparation d’engrais naturels ainsi qu’une prise en compte des rythmes lunaire, solaire et planétaire. En plus de respecter totalement l’environnement ce type d’agriculture serait, d’après ses défenseurs, beaucoup plus efficace qu’une agriculture traditionnelle.

Kaye vie seule dans sa petite ferme mais depuis plus de 12 ans elle a accueilli des centaines de wwoofeurs et n’a jamais vraiment été seule pour s’occuper des travaux quotidiens.

« Waratah Eco Farm », c’est son nom, est donc une micro-ferme biologique qui fonctionne presque en auto-suffisance. Elle est constituée de jardins potagers fournissant quantités de légumes (l’essentiel de notre alimentation), de quelques animaux produisant des oeufs et du lait (4 chèvres, quelques poules et quelques oies), d’une ruche d’abeilles donnant quelques kilos de miel par an, d’un terrain forestier qui fourni le bois de chauffage, d’un petit étang, d’un système de récupération d’eaux de pluie qui alimente tous les robinets de la maison, et de panneaux solaires produisant de la chaleur et de l’électricité.  Le chauffe-eau fonctionne au solaire en été et au feu de bois en hiver (dans une très vielle chaudière à bois), et c’est parfaitement efficace !

Lire le reste »

Australie/Wwoofing [1/4] : Jardiner au milieu des serpents et des kangourous

8

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Océanie | Publié le 11-12-2012

Mots-clefs :, , , , , , , ,

P1150622Introduction

Je vais vous présenter dans cette série d’articles mes 4 premières expériences de Wwoofing/HelpX en Australie. La première se déroule dans une petite communauté « permaculture » où les jardins sont mutualisés, la seconde dans une ferme biologique semi-autonome utilisant les principes de la biodynamique, la troisième m’emmènera sur l’ancienne propriété de Geoff Lawton, l’un des pères de la permaculture en Australie, et enfin la dernière me fera découvrir le végétalisme et les kangourous de très très prêt, au sein d’un refuge pour animaux sauvages.

Toutes les quatre se situent dans un rayon de 250 km autour de Brisbane, c’est à dire sur la côte Est, plus ou moins à la frontière entre le New South Wales et le Queensland. Nous sommes en zone subtropicale et le climat y est idéal pour la culture de nombreux fruits et légumes. C’est pourquoi il y a dans cette région beaucoup de gens vivant de façon « alternative », beaucoup de fermes biologiques, jardins permacultures et autres communautés auto-suffisantes.

Lire le reste »

Ma vie de ministre en Argentine

18

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 20-07-2012

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

Imag0199Apres 3 semaines dans la capitale pour ameliorer mon espagnol, direction le sud de l’Argentine.

Olavaria

Une première session d’Autostop très facile ( en ayant pris 2 bus de ville pour sortir de l’agglomeration de Buenos Aires), me permettra d’arriver à Olavaria après avoir un détour dans les champs a bord du camion pour faire le plein de céréales.

Lire le reste »

Adrien : Reponse au Quizz et 1er mois en Australie

9

Publié par Froggy | Classé dans Océanie, Quiz | Publié le 05-01-2012

Mots-clefs :, , , , , , , ,

Bonjour et bonne année a tous,

Avec un peu de retard, voici la liste des gagnants du Quizz :

Dan  (15 points), Mrkorps (14), Elias (13), Pigipi (12),  Sylrob (12), Mossi (12), Raf (12), Romain (12), Yogo (11), Amaury (11)

Les résultats sont très bons puisque le score moyen est de 11/13.

Cependant peu on su répondre correctement à la question  numéro 12.
Nous avons en effet été millionnaires au Vietnam (et également en Indonésie). Toutefois, l’Inde est le pays où le cout de la vie est le plus faible. Avec 300 roupies (5 euros) on peut en effet manger (50 roupies), payer une chambre d’hôtel (150 roupies), aller au coiffeur (30 roupies), réparer ses chaussures (50 roupies), aller sur internet pendant 1 heure (20 roupies).

Cependant, grâce à l’hospitalité des Néo-Zélandais, grâce à l’autostop et à HelpX (Wwoofing), voyager en Nouvelle Zélande a été encore plus abordable.

Lire le reste »

Adrien et son accordéon chez les Maoris

13

Publié par Froggy | Classé dans Article-vidéo, Océanie | Publié le 22-11-2011

Mots-clefs :, , , , , , , , , , ,

Froggy chez les Kiwis

10 Novembre 2011 – Comme prévu David, le frère de Julien, arriva à l’aéroport de Christchurch avec mon accordéon.

 Nous rejoindrons ensuite le centre-ville, situé à environ 12 km, à pied. Ce fut l’occasion de tester mes capacités à voyager avec un accordéon d’environ 14kg et de mon sac à dos allégé au maximum soit 8kg. Bien évidemment, mes épaules souffriront…

David souhaitait nous inviter dans un petit restaurant dans le centre-ville. Cependant, le séisme à détruit les petites rues piétonnes, la magnifique cathédrale, les bistrots et les coins sympas pour commencer à jouer de l’accordéon.

Après quelques heures de marche, nous réussirons finalement à trouver une brasserie. Avant de quitter Julien et son frère, j’ai joué un peu d’accordeon dans une station service. Après plus d’un an sans jouer d’accordéon, ma prestation fut assez pitoyable.

Lors de l’interview, je m’étais lancé le défi de rentrer en France sans utiliser ma carte bleue. J’aurais souhaité me filmer en train de la détruire mais malheureusement je l’ai perdu. Je pourrais dire heureusement, car désormais je suis obligé de tenir mon défi.

Julien et David me laisserons avec 20 dollars en poche et un peu de nourriture soit de quoi survivre environ 4 jours. Juste assez de temps pour retrouver un niveau correct en accordéon pour pouvoir commencer à gagner un peu d’argent.

Lire le reste »

La Nouvelle-Zélande, pays du rugby, du wwoofing et de l’autostop

17

Publié par Froggy | Classé dans Océanie | Publié le 17-11-2011

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

P1130056Notre séjour en Nouvelle-Zélande commence à Auckland, au nord de l’ile du Nord. Auckland est de loin la plus grande ville du pays mais ca n’est pas la capitale, qui est… Wellington.

Le choc culturel est important après avoir passé 3 semaines en Papouasie-Nouvelle-Guinée et plus d’un an en Asie. PAF ! La grosse claque…

Que tout est différent ici ! Que tout est moderne et que de lumières partout…

Et tous ces gens là qui nous entourent, ils nous ressemblent tellement, où sont passés les yeux bridés asiatiques et les Papous si charmants ? Où sont passés les tuk-tuk, les petits marchands de rue, les soupes de noodles, les étals de noix de bétel  ? Où sont passés les cocotiers, les bananiers et les palmiers qui ont été notre décors pendant si longtemps en Asie ?

Lire le reste »