Amérique du Sud en chiffres

5

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud, Bon plan | Publié le 10-12-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

Gif drapeau argentineArgentine :

- Ce que j´ai aimé :

Apprendre l´espagnol en moins de 2 mois grâce aux Argentins qui ont eu la patience de m´enseigner et parler lentement.

Les Empanadas argentins, les meilleurs d´Amerique du Sud

La beauté de Bariloche, me rappelant les villages de montagnes en Savoie

- Mes meilleurs souvenirs :

Jouer de l´accordéon en compagnie de danseuses gitanes

L´accueil recu a Zappala et dans les petites écoles de campagne

- L´autostop 7/10

Assez facile, cependant il y a peu de circulation. Il faut donc etre assez patient et attendre environ 1h30.

- L´hospitalité 7.5/10

Très bonne, notamment grace a Couchsurfing.

Apres mon sejour en Australie ou peu de personne m´ont hebergé, ce fut un plaisir immense de rencontré tant d´humanité.

Toutefois, sans utiliser Couchsurfing, j´aurais sans doute dormi plusieurs nuit dehors. Toutefois, lors des conférences dans les écoles ou en voyageant en stop, ou en errant dans la rue, on m´a hébergé.
En 71 jours, j´ai dormi seulement 2 fois dehors.

- L’accordéon dans la rue 4/10

Sans doute le pays le moins intéressant.

Les Argentins semblaient ne pas avoir le temps de m´écouter et j´avais parfois l´impression d´etre un mendiant.

De plus, tres difficile de gagner beaucoup. Malgré tout en 30 minutes de musique, je pouvais m´acheter un repas. Si je devais payer l´hotel, ça aurait été un peu difficile.

Lire le reste »

2500km d´autostop sur la Transamazonia

1

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 05-12-2013

Mots-clefs :, , , , , , ,

dsc01674

Autostop sur la Transamazonienne

Depuis Santarem, il me reste désormais environ 2500km a parcourir pour rejoindre Fortaleza, la dernière ville de mon voyage de 16 mois en Amérique du Sud ou j’ai déjà parcouru plus de 13 000 km en stop.

La traversée de l’Amazonie en stop, me rappelle celle de la traversée du désert en Australie. Un certains stress de ne pas rencontrer de véhicule, un trafic très réduit mais je sais que ça sera une belle aventure.

A la sortie de Santarem, je marche environ 20 minutes puis m’arrête pour tendre le pouce avec mon ardoise : Ruropolis, musico da Franca. Apres 30 minutes sans succès, je décide de reprendre la marche tant qu’il fait encore assez frais.

20 minutes plus tard, une poste d’essence se profil au loin, ce qui me donne l’energeie de marché un peu plus avec mon accordeon sur le dos et le sac de voyage devant.
Arrivé a la station essence, je discute avec quelques routier et rapidement je rencontre quelqu’un qui peut m’emmener a Ruropolis mais seulement dans 5 heures. Je parle donc avec d’autres routiers et rencontres quelqu’un qui peut m aider a faire la moitié du chemin.

Me voila donc de nouveau sur la route. Il est beaucoup plus facile de voyager en stop quand on peut discuter en portugais et qu’on semble sympathique grâce notamment a l’accordéon.

Lire le reste »

Brésil entre foot, religion, manifestation, gastronomie et ayahuasca

4

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 21-11-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

1012922_10201618381082707_1840618429_nMe voila au Brésil, 14 mois après être arrivé sur le continent sud Américain.

En Avril 2012, en débarquant a Buenos Aires, seul, sans parler ou presque espagnol, j’avais une certaine appréhension. Serai-je capable d’apprendre l’espagnol et avoir des conversation intéressante avec les locaux, sera t’il possible de gagner ma vie grâce a mon accordéon comme je l’avais fait en Nouvelle Zélande et en Australie ?!

Finalement tout s’est déroulé comme dans un rêve puisque quelques semaines seulement m’ont suffit pour apprendre l’espagnol.

Quant à l’accordéon, ce ne fut pas simple en Argentine mais il fut possible de voyager grâce à la très bonne hospitalité et à l’autostop. Du Chili jusqu’au Venezuela, j’ai réussi a voyager sans jamais utiliser mes économies australienne.

Quand on ne connait pas, on a toujours un peu peur.

Les premiers pas au Brésil

En franchissant la frontière brésilienne, malgré mon expérience de voyageur, je ressens de nouveau cette peur. Je ne parle pas portugais, le Brésil est un pays cher et d’apres l’avis d’autres voyageurs, le stop est difficile et je dois parcourir pas moins de 4000 km pour arriver à Fortaleza où j’embarquerai pour rejoindre l’Afrique.

Ma première expérience d’autostop se déroulera sous la pluie. Par chance j’avais investi dans un parapluie au Venezuela. Un Brésilien tendera le pouce également. Ce qui est bon signe car cela signifie que le stop fonctionne ici. Le Bresilien parle espagnol, je lui parlerai donc de mon voyage. Apres 20 minutes, une voiture s’arrete, le Bresilien parle au conducteur et me voila en route pour Boa Vista sur de belles routes droites dans des décors d’un vert resplendissant et d’un ciel qui a repris sa couleur bleu.

Lire le reste »

Venezuela, des habitants et des paysages qui méritent d´être connus

4

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 25-09-2013

Mots-clefs :, , , , ,

Froggy_Palmeras_2En dehors de l´aspect politique/économique, le Vénézuela possede des atouts touristiques, de magnifiques plages ou l´on peut se baigner dans l´eau chaude des caraibes. J´irai au parc Morrocoy profiter du sable blanc et de l´ombre des cocotiers. (voir les photos en bas de l article)

Un désert vert au Venezuela

Sur la route du Bresil, je decouvrirai la grande savane et ses etendues de plaines vertes. Je me suis étonnée de l´absence d´elevage et de culture. En allant visiter une communauté indigene, je constaterai que les habitants ne profitent pas des terres pour cultiver. Les familles se contentent du lait en poudre acheté au prix fort puisqu´elles sont éloignées des grandes villes. Pourquoi n´ont ils pas de chevres dans ces grands espaces verts ?! Au détour d´um chemin le nom d´une ferme “13 lunas” attirera mon attention. C´est une ferme permaculture. En discutant avec le propriétaire, j´apprendrai que la grande sabane est un désert vert ! Eh oui, ca existe ! Le sol est fait de sable et seul les mauvaises herbes poussent. Les chevres peuvent les manger mais une plante poussant dans un sol sans nutriments ne peut offrir que des fibres, par conséquent l´animal tombera rapidement malade.

Lire le reste »

Le Vénézuela d’Hugo Chavez, un drôle de pays quand l’on est de passage

2

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud, Reflexion sur le voyage | Publié le 15-09-2013

Mots-clefs :, , , , ,

Apres avoir vecu dans le pays capitalisme qu´est l´Australie, je suis impatient de découvrir le pays d´Hugo Chavez. Découvrir le pays de la révolution socialiste s´inspirant des idées de Marx et du travail effectué par Fidel Castro a Cuba afin de lutter contre l´impérialisme et le capitalisme des Etats Unis.

Apres avoir gagné les élections en 1998 puis en 2000, 2006 et en 2012, Hugo Chavez a été a la tete du Venezuela pendant 14 ans avant de s´eteindre le 5 mars 2013. Le Venezuela organisa de nouvelles élections présidentielles qui verront  Nicolas Maduro, allié de Chavez gagner. J´arriverai une semaine apres les élections pour découvrir a quoi ressemble la révoulution socialiste selon les idées chavistas.

Lire le reste »

Un peu de Wwoofing, d´accordéon et de plage en Colombie

14

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 08-09-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

Wwoofing en Colombie

Je passerai 3 semaines dans la ferme de Nathalie, une française qui est tombée sous le charme de cette terre extremement fertile au coeur de la Colombie ou se produit la majeur partie du café. Il y a également de nombreux cacaoyers, bananiers, manguiers, goyavers.

Si vous passez par Calarca a proximité d’Amenia, vous avez l’impression d’etre dans un paradis d’arbres fruitiers.

En compagnie des travailleurs locaux, j´ai donc aidé à construire des cabanes en bambous et des « anti-glissement de terrains ». Nathalie souhaitent accueillir des touristes dans ce coin de paradis pour effectuer des seances de yoga, de la meditation ou des ceremonies Ayahuasca (une plante hallucinogene d´Amazonie).

Ces 3 semaines m´ont permis d’apprendre a travailler le bambous, le couper a la machette en pleine nuit grace a la pleine lune afin que l´eau (la seve) soit seulement present dans la base, puis transporter les troncons de 5 metres sur l´epaules, les fendres pour realiser les murs ou le sol.

En dehors de ces aspects techniques, j´ai pu me rappeler de la vie en France quand le patron est une femme… si vous voyez ce que je veux dire.

Lire le reste »

Vie d´artiste en Colombie

2

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 01-09-2013

Mots-clefs :, , , , ,

p1010924En route pour le 34ème pays, la Colombie, pays à mauvaise réputation pour le traffic de cocaine ou les prises d´otages par les FARCS. Cependant de nombreux voyageurs m´ont affirmé que c´est le pays le plus hospitalier d´Amerique du Sud.

De nouveau en 2 minutes, j´obtiendrai mon visa de 90 jours, pas de questions, pas de papiers a remplir, pas de fouille de sac a dos. A coté de mois, un autre voageur doit payer une centaine de dollars et expliquer dans quel hotel il va dormir.

Je marche pour debuter le stop, demande a la police de m´aider mais elle refuse. J´attend 2 heures sans succes puis marche jusqu´a la sortie d´Ipiales où j´attendrai 3 nouvelles heures. Le stop en Colombie ne semble pas aussi facile qu´en Equateur et les bus sont beaucoup plus cher (4 euros pour 100 km).

Lors de l´attente je discuterai avec d´autres personnes attendant avec une jericane d´essence acheté 2 dollars le gallon en Equateur et revendu à 3 au lieu de 4 a la station service. J´admire leur patience, chaque jour ils attendent 8 heures pour gagner 10 à 20 dollars par jour.

Alors que la nuit commence à tomber et que je commence a regretter l’Equateur et  m´appretre a payer le bus, une voiture s´arretera. Cela faisait longtemps que je n´avais pas attendu 5 heure le long de la route.

5 heure pour économiser 4 euros, ça ne vaut pas vraiment la peine surtout que je sais que je peut gagner 4 euros en 1 heure d´accordeon. Cependant je rêve d´un monde où tout le monde s´entraide, où il y aura moins de voiture et plus d´autostoppeurs. De retour en France, j´espere rencontrer plein d´autostoppeurs à chaque fois que je serai au volant de ma voiture.

Le conducteur m´a aidé car il est artiste et il a vu le mot Músico de Franciá sur mon panneau d´autostoppeur. Il m´aidera également a rencontré une personne qui m´hebergera à Pasto.

Lire le reste »

Fêtes de fin d´année en Equateur et marché d´Otovalo

3

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 24-08-2013

Mots-clefs :, , , , ,

IMG-20130126-00371Après avoir célébré le 1er Noel du tour du monde en Asie, au Népal, le second en Océanie en Australie, je rejoindrai Cristina à Quito pour le 3éme Noel.

Au menu j´aurai droit à une dinde farcie. Etant donné qu´elle heberge un breton, j´aurai le droit à des huitres, une glace à la mure faite maison et une bouteille de vin blanc. Autour de la plante de la maison, de nombreux petits cadeaux.

En se promenant dans la rue, on peut croiser le Père Noel dans son costume malgré les 20 degrés. Depuis le mois d´octobre, les super marché prennait les couleurs rouges et dorés de Noel.

Finalement il n´y a pas tant de différence avec la France si ce n´est qu´il y a beaucoup moins de décorations lumineuses mais de nombreux vendeurs ambulants de papiers cadeaux. De plus, les Equatoriens ne passent pas 5 heures autour d´une table, une tradition typiquement française.

Lire le reste »

Wwoofing à Mindo en Equateur

6

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 17-08-2013

Mots-clefs :, , , , , , ,

El gringo alto - wwoofingArrivé à Mindo à 1h30 de Quito, je rencontrerai Ingo, un allemand de plus de 2 metres, sa femme Genny, une franco-equatorienne 3 autres volontaires et leur fille d’un an et demi vivant dans un monde ou l’on parle anglais, espagnol, francais et allemand. Apres 15 km dans la jeep, nous rejoindrons la ferme ou nous attendent l´âne, le couple de lamas, une cinquantaine de poules, quelques chevres et cochons ainsi que 6 autres volontaires deja au travail.

Ingo et sa femme se sont installe ici il y a a peine 6 mois sur ce terrain de 50ha (dont 45ha de foret) et d’une rustique maison en bois sans eau ni electricite,  mais l excelente gestión a l’allemande et la presence de nombreux volontaires, la bonne cuisine saine de sa femme ont permi de realiser de nombreux changement en si peu de temps : construction de la serre, du poullailler, dún abri pour les chebvres ou les cochons, construction de la cuisine exterieure, de la douche des toileetes seche, installation deu panneau solaire et de l electricite…
Au cours de la premiere soirée, les volontaires parlent de leur nuit dans une belle auberge a MIndo. Je leur parle du jacuzzi. Sur ce Ingo, me demande de construiré le jacuzzi. Quelques jours plus tard, apres avoir nourri les animaux, en compagnie d’autres volontaires.
Qui aurait pensé que mon voyage en Equateur serait une histoire de Jacuzi ? Ce sont les bonnes surprises du voyage.
Pendant 3 semaines dans la ferme puis 2 semaines apres avoir celebre Noel et le NOuvel an dans la capitale, j apprendrai a construiré un jacuzzi : creuser le trou, Monter les murs, faire l’enduit, preparer le terrai autor pour construiure la terrasse. Pendant mon absence, d’autres volontaires ont construit le systeme de chauffage a l’aide d’un barril ou le bois de chauffage est depose,  ils ont ensuite soudes des tubes au barril pour evacuer la fumee.
J’ai egalement appris a utiliser une tronconneuse et couper des arbres de 20 metres de hauts (15centimetres de diametre) afin de construiré les clotures, une ferme a champignon (construite a l’aide de volontaire d’Holande, Quebec ou d’’Allemagne)

Arrivé à Mindo, je rencontrerai Ingo, un allemand de plus de 2 metres, sa femme, une franco-equatorienne, 3 autres volontaires et leur fille d’un an et demi vivant dans un monde où l’on parle anglais, espagnol, francais et allemand. Apres 15 km dans la jeep, nous rejoindrons la ferme ou nous attendent l´âne, le couple de lama, une cinquantaine de poule, quelques chèvres et cochons ainsi que 6 autres volontaires deja au travail.

Ingo et sa femme se sont installée ici il y a a peine 6 mois sur ce terrain de 50ha (dont 45ha de foret) et d’une rustique maison en bois sans eau ni electricité,  mais l´excelente gestion à l’allemande et la presence de nombreux volontaires, la bonne cuisine saine de sa femme ont permit de realiser de nombreux changement en si peu de temps : construction de la serre, du poullailler, d´un abri pour les chevres ou les cochons, construction de la cuisine exterieure, de la douche,des toilettes sèches, installation du panneau solaire et de l´électricité…

Les lamas et Ingos
Les lamas et Ingos

Lire le reste »

L´Equateur, pays au grand coeur

11

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 10-08-2013

Mots-clefs :, , , , , , , ,

Bienvenue en EquateurAprès le Pérou, en route pour le 33ème pays de mon tour du monde, l’Equateur, pays de la banane. A la frontière, en échange de 0.5 dollars (monnaie officiel depuis 1999 pour reguler l’inflation), on me donnera 10 belles bananes, de quoi avoir l’energie de marcher jusqu’au bureau d’immigration à 4km.

En demandant mon chemin, le gérant du restaurant m’offrira un verre d’eau et du pop-corn et les clients une bière. L’accueil dans le pays, avant même d´avoir le visa, me parait excellent.

Arrivant á la douane à 7heure le soir, en 2 minutes, je recevrai mon visa de 90 jours. Dans les locaux flambants neufs, à l’etage, je trouverai une salle d´attente où je dormirai dans les fauteuils en cuir.

Tot le matin, je sors le pouce direction Guayaquil où près de 10 personnes m´ont invitées chez elles via le site internet couchsurfing.  A l´aide de 3 vehicules et une attente moyenne de 15 minutes, j arriverai à Guayaquil  où j´utiliserai l´excellent système de bus à seulement 25 centimes de dollars pour rejoindre le quartier de mon hôte. En l’attendant,  je prends l’almuerzo (soupe, riz-poulet, jus de citron). En discutant avec la serveuse etonnée de voir un étranger dans le quartier, en parlant de mon voyage en stop avec l´accordeon, elle m´offrira le repas. Pendant les 3 mois en Equateur, je recevrai de nombreuses sympathiques surprises.

Lire le reste »

Interview de Julien et Adrien après 3 ans de voyage à travers le monde

13

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud, Autres..., Océanie, Reflexion sur le voyage | Publié le 13-05-2013

Mots-clefs :, , , , , , ,

–> Dans la tête de 2 autostoppeurs après 3 ans de voyage… Comment perçoivent-ils le monde, que leur a enseigné le voyage, comment voient-ils leur avenir ?

.

Voici 20 questions posées à nos 2 voyageurs, pour un article commun et des retrouvailles virtuelles après un an et demi de voyage en solo :

.

1- Où êtes-vous et que faites-vous aujourd’hui, 3 mai 2013, soit 3 ans depuis le 1er jour de ce voyage à travers le monde ?

Adrien : Je suis actuellement près de Valencia dans le Nord du Venezuela, a proximité des plages des Caraibes entourés des Cocotiers, palmiers et jolies filles.

Je suis hébergé par une famille vénézuélienne dans un petit village et chaque jour je découvre le mode de vie des habitants ayant connu 14 ans sous la présidence d´Hugo Chavez et vivent des lendemains d´élection très difficile, ou la monnaie est regulierement devaluée (les prix ont monté de 50% en 6 mois), ou les taxis et les bus refusent de travailler apres 7heures le soir dans certains quartiers dangereux…

Malgré ces problemes, on peut profiter des nombreux jus de fruits exotiques tres abordables tel que la mangue, la papaye, la goyave, les fruits de la passion, le lulo, le sapoté…

Je travaille dans le bus du pere de famille en faisant payer les tickets de bus.

.

ami au venezuela

.

Julien : Je suis à Darwin dans le nord de l’Australie.

J’y travaille depuis 3 semaines, cumulant 2 jobs pour avoir non seulement un bon salaire mais aussi l’hébergement gratuit, ainsi j’économise pour la suite de mon voyage. En travaillant la nuit, et en tant que conducteur de vélo-taxi (pédicab), je côtoie quotidiennement les Australiens et les très nombreux Aborigènes qui peuplent la ville, pour le meilleur et pour le pire.

Lire le reste »

Suite du voyage au Perou en stop

9

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud | Publié le 02-04-2013

Mots-clefs :, , , , , ,

imag0539Il y a quelques semaines, une de nos lectrices nous a écrit un joli commentaire pour nous feliciter du travail effectué sur le blog mais également de la difficulté qu´elle rencontre actuellemnt pour sortir des sentiers battus.

Ce commentaire m´a donné la motivation de poursuivre l´écriture des prochains articles au Pérou puis en Equateur. Tandis que l´entretien du blog prenait une grande part de notre temps en Asie, il est beaucoup plus difficile de trouver du temps et l´énergie depuis que je suis en Amerique du Sud. Quand on voyage a deux, on se motive mutuellement. Par ailleurs, en Amerique du Sud il est beaucoup plus facile de rencontrer les locaux et de partager ses soirées a refaire le monde plutot qu´a ecrire seul devant son ordinateur.

La 3eme raison est que le voyage a permi d´apprendre à se connaitre et de découvrir de nouveaux centres d´intéret. Depuis quelques temps je connais plus ou moins mes projets d´apres voyage. Par consequent j´investis mon temps libre pour aider des fermes ou pour realiser des projets de construction, à lire des livres, regarder des documentaires. Par ailleurs, en voyageant avec 12kg d´accordéon je ne peux ne pas en jouer pour gagner quelques sous mais également apprendre de nouvelles chansons.

Par conséquent, je ne passe plus 15h par semaine à l´entretien du blog mais seulement 4.Le fait que mon ordinateur et l´appareil-photo ne fonctionne plus sont également selon moi des signes que je dois occuper mon temps a autre chose qu´internet.

Toutefois, si je souhaite continuer l´entretien du blog, tout comme je continue d´aller dans les écoles et universités, c´est afin de partager les enseignements acquis lors de mon voyage et d´aider ceux qui ont un reve de construire un monde un peu meilleur à le réaliser. Par le blog, je souhaite montrer que tout est possible, la peur et le manque d´argent ne doivent pas freiner le désir de découvrir le monde (ou d´avoir d´autre projet) et de rencontrer les centaines de professeurs à chaque coin de la planete. Le voyage est la plus belle école de la vie et il n´y a pas besoin d´etre un aventurier, il faut juste faire le premier pas et aimer la vie. Il y aura toujours plein de personnes le long de votre chemin pour vous guider et vous aider si vous leur demandez poliment.

Voyager permet de redécouvrir les valeurs humaines qui se perdent face au dévelopement matériel et technologique et de vouloir prendre soin de notre planete Terre.

Plus il y a de personne qui feront le choix de voyager en stop à la recherche du contact avec les habitants et d´autre facon de vivre et plus nous vivrons dans un monde de paix ou l´etre humain gaspille des milliards de dollars pour faire la guerre.

Médiatiser l´autostop, le logement chez l´habitant, le volontariat, c´est participer à l´amélioration des conditions de vie de chaque habitants de la planète. L´amélioration de l´économie du pays n´est pas l´unique solution.

Lire le reste »

Guizmo au trek de Choquequirao

3

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud, Bon plan | Publié le 25-03-2013

Mots-clefs :, , , , , ,

imag0480Cusco, capitale des Incas est entourée de nombreux vestiges de l´empire ayant vécu seulement du XIIIe au XVIsiècle.

Parmi ces vestiges, il y a le très célèbre Machu Pichu visité par près de 2000 touristes chaque jour. Cependant, je ferai le choix d´aller à Choquequirao, une autre ville inca beaucoup moins célèbre et visitée par seulement une dizaine de visiteurs par jour.

Si cette cité est si peu visitée, c´est avant tout parce qu´elle est très difficile d´accès. Il faut en effet marcher pendant 4 jours aller-retour sur des pentes abruptes dans les montagnes.

Lire le reste »

Cusco et la rencontre d´un pianiste voyageant autour du monde

6

Publié par Froggy | Classé dans Amérique du Sud, Article-photos | Publié le 19-03-2013

Mots-clefs :, , ,

imag0234A Cusco, je serai hébergé par Lorenzo, un pianiste voyageant depuis 20 ans autour du monde et jouant parfois pour des écoles ou des associations. Tout comme moi, il est musicien-voyageur et l´un des ambassadeurs de Travelwithamission.org, une association créé par Ludovic Hubler pour faciliter les échanges de connaissances entre les voyageurs et écoles du monde. Son mode de vie est similaire au mien, cependant en ce moment il a troqué ses habits d´autostoppeur contre quelques costumes. Il a en effet obtenu un contrat avec un restaurant qui lui permet de jouer chaque soir de fin de semaine en échange de 20 euros par soirée. Au cours de ces concerts, une Péruvienne est tombée sous le charme de sa musique. Depuis quelques mois, il vit donc à Cusco dans un appartement qu´il partage avec sa compagne.

Lire le reste »