Australie : Du stop dans le désert, ou 24 heures d’attente dans une station-service

8

Publié par Froggy | Classé dans Océanie | Publié le 14-07-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , , ,

Cimg3533_P1160381Alice Springs, 28 Novembre 2012. Notre petite virée en voiture/camping-car est terminée. Après avoir découvert les paysages incroyables du Centre Rouge de l’Australie, après avoir vu le célèbre monolithe d’Uluru et autres montagnes et canyons de la région, nous voilà sur le point de quitter le désert pour retourner vers des régions moins hostiles. Notre destination : Adélaïde d’abord, et puis Melbourne, dans le sud de l’Australie.

Avec Corentin nous avons décidé de faire cette dernière partie du road-trip en autostop, pour changer un peu, mais aussi parce que nous voulons économiser notre argent. Pour Corentin, ça sera une toute première expérience d’autostop. Et après lui avoir raconté mes aventures en stop à travers le monde il est plus que motivé pour ‘rejoindre’ l’aventure et se lancer lui aussi, pouce tendu, sur les routes australiennes !

Il est déjà tard quand nous rentrons à Alice Springs et rendons la voiture de location, nous commencerons donc le stop demain matin. Ce soir, nous allons dormir dehors. Malgré toutes les recommandations pour ne pas dormir dehors à Alice Springs, ville dite dangereuse, malgré toutes les histoires qu’on nous a raconté concernant cette ville peuplée d’aborigènes alcoolisés, nous allons dormir dehors ce soir. Dehors oui, mais pas dans le centre-ville. Nous marcherons une petite heure pour arriver en périphérie de cette ville peu accueillante dans laquelle nous ne souhaitons pas passer une journée de plus. Nous prenons la direction du sud, longeons la route principale, la Stuart Highway, et installons notre campement dans le lit d’une rivière asséchée à 100 mètres de la route. Ainsi nous serons prêts demain matin à la première heure pour prendre la route.
Lire le reste »

Relocation: un camping-car à 5$/jour! Cairns-Alice Springs, 2500 km de désert

1

Publié par Froggy | Classé dans Article-photos, Bon plan, Océanie | Publié le 20-06-2013

Mots-clefs :, , , , , , , , ,

P1160171bIntroduction :

.
Le 20 Novembre 2012, je quitte Cairns avec mon pote Corentin, ancien collègue de travail conducteur de pédicab, ainsi que Karl, japonais, et Annika, allemande, 2 autres voyageurs rencontrés sur le site web Gumtree après avoir laissé une annonce pour du covoiturage.

Ensemble, nous partons pour un road-trip de 2500 km qui nous emmènera à Alice Springs, en plein milieu du désert australien, d’où nous irons visiter le célèbre monolithe d’Uluru et les magnifiques paysages de cette région.

Mais dans un premier temps je vous propose un article-photos sur la première partie du road-trip, notre voyage en camping-car de Cairns jusqu’à Alice Springs.

.

C’est quoi la « relocation » de véhicule ?

.
Avec mes camarades de voyage, Corentin, Karl et Annika, nous louerons un camping-car pour faire ce trajet qui nous prendra 4 jours. Pour ne pas payer trop cher de location de véhicule et d’essence, nous décidons tous ensemble de louer un camping-car via ce qu’on appelle la « relocation ».

Comment ca marche : En Australie (ou ailleurs) les touristes louent des véhicules pour voyager d’une ville à une autre, mais ils ne reviennent pas forcément à leur ville de départ. Du coup les compagnies de location se retrouvent toujours confronté au même problème : elles accumulent des véhicules dans certaines villes alors que d’autres villes manquent de véhicules au même moment. En effet la circulation de ces véhicules n’est pas parfaitement équilibrés dans les 2 sens.

Le problème est encore plus marqué en Australie où les distances entre 2 villes sont souvent énormes (plusieurs milliers de kilomètres).
Pour palier à ce problème les agences de location ont mis en place un système intelligent, qui arrange le touriste autant que la compagnie elle-même : une location de véhicule à très bas prix pour aller d’une ville A à une ville B. La ville A étant en surabondance de véhicules, la ville B étant en déficit de véhicules. C’est ce qu’on appelle la relocation.
Lire le reste »