Comment voyager comme nous? – Climat, equipement, administratif

0

Publié par Froggy | Classé dans Bon plan | Publié le 24-02-2012

Mots-clefs :, , , , , ,

Comment voyager comme nous ? transport, logement, humanitaire et sponsor, « climat, equipement, administratif » , « anglais, blog, budget » , « santé,divers » , 40 conseils pour voyager 40 ans

Actuellement, nous avons des problèmes pour effectuer la mise à jour de l’annonce sur  le coté.

Julien a fini de préparer son voyage en vélo. Grace a un vélo acheté 0 euros, il est parti il y a quelques jours de Sydney en direction de la Tasmanie. En quelques jours, il a réussi à trouver un travail. Il ramassera donc des pommes pendant 1 à 2 mois. Quand on s’éloigne des grandes villes il est donc assez facile de trouver un emploi.

Quant a moi, mon patron ne m’a pas recontacté mais de toute façon, je préférai continuer de voyager et gagner ma vie avec mon accordéon. Je réussis régulièrement à économiser 30 a 50 euros par jour en jouant seulement 2-3 heures. De plus, l’accordéon me permet de faire de nombreuses rencontres et je suis très souvent invite par les Australiens à dormir chez eux.

Lundi je suis parti rejoindre Perth a 2500 km d’Adelaide et en 5 jours je suis arrivé notamment grace un Coréen qui m’a permi de parcourir 2200 km.

CLIMAT

  • Avez-vous eu froid au Népal ?

Nous avons voyages au Népal en Décembre et Janvier et nous avons été la plupart du temps en t-shirt. Il faisait parfois plus de 20 degré à 10 heure du soir dans les rues de Katmandou.

Cependant, lors de notre trek autour des Annapurna, nous nous sommes retrouves à plus de 3000 mètres.  Nous avions donc racheté une cagoule dans la capital que nous avons revendus à un bon prix juste après le trek.

  • Comment faites-vous face aux intempéries ?

Nous avons eu la chance de ne pas connaitre de grosses intempéries. Si c’étais le cas, nous ferions comme les locaux.

Voyager en Asie pendant la Mousson n’est pas un gros problème. Il y a juste de très forte averse quelques heures par jour.

Julien a un poncho dans son sac mais il s’en  sert essentiellement comme oreiller. Au Vietnam, on m’a offert un poncho, je m’en suis servi qu’une seule fois en 3 mois. Je l’ai ensuite donne.

Quand l’on part faire un trek, on vérifie la météo et on regarde régulièrement le ciel pour ne pas se retrouver au milieu de nulle part sous un orage. Pour l’instant nous avons été plutôt chanceux.

  • Avez-vous eu des problemes pour trouver de l’eau ? Utiliser vous des pastilles ou une pompe pour filtrer l’eau?

Nous n’avons jamais voyagé loin de toute civilisation, nous n’avons donc jamais eu de problèmes. Cependant lorsque l’on part faire des treks, il est préférable d’avoir une provision d’eau et de se renseigner sur la présence de rivière, cascade, lac ou abri possédant de l’eau.

Nous n’utilisons ni pastilles ni filtre, nous buvons l’eau du robinet ou l’eau des restaurants (qui a été préalablement bouillie). Parfois, nous achetons de l’eau en bouteille.

Pour plus d’infos sur les problèmes lies a la pharmacie, vous pouvez relire notre article http://tourdumonde2010.free.fr/wordpresstdm/?p=5065

EQUIPEMENT

  • Avez vous rachetez des vêtements au cours du voyage ?

Nous avons racheté une cagoule au Népal, des paires de sous-vêtements, des chaussettes, des tongs en Asie. En Nouvelle Zélande, nous avons racheté des pantalons à 3 euros dans des magasins d’occasions.

En Asie, il est facile de trouver des vêtements à bons prix mais de mauvaise qualité. En Nouvelle Zélande et en Australie, grâce aux Opportunity shop ou Salvation Army, on peut trouver des vêtements d’occasions a un très bon prix et de très bonne qualité. Cependant, en discutant avec les locaux en Nouvelle Zelande ou en Australie, il est possible d’obtenir des chaussures ou des vêtements gratuitement parce qu’ils ne les utilisent plus.

  • Que pensez-vous des conseils que l’on peut recevoir dans des magasins spécialisés pour voyager tells que le Vieux Campeur ?

Ce sont des professionnels donc je ne vais pas critique leur conseil qui sont très bons cependant il  faut avant tout se demander si on a vraiment besoin de telle ou telle chose.

Par exemple, on peut s’acheter une très belle veste gortex qui a l’avantage d’être légère, et qui vous protégera du froid, du vent et de la pluie pour 300 euros. Si vous passez votre temps à travailler dehors ou a faire des treks, c’est un excellent investissement.

Cependant, si vous préférez rester à l’ abri pour utiliser internet quand il pleut ou quand il fait trop froid, il est inutile d’avoir une veste d’aussi bonne qualité.
Nous avons une veste d’une valeur de 90 euros qui nous tient suffisamment chaud quand il fait 10 degré, quand il y a du vent et une légère averse. S’il pleut plus, on préfère se mettre à l’ abri et s’il fait plus froid, on mettra un pull supplémentaire.

De même pour des couverts en Titane. Avant d’essayer d’alléger votre sac de 100 grammes, il est préférable de vérifier si vous emmenez uniquement le matériel nécessaire.

J’ai voyagé avec un pantalon basique et des t-shirts en coton, et je n’ai jamais ressenti de problèmes. Bien sur avec un pantalon ou des t-shirts optimisés pour la marche, mes treks auraient été un peu plus confortables. Cependant, ces vêtements valent le coup seulement si le voyage est essentiellement orienté autour du trek.

Selon moi, seul l’achat du sac-a-dos et du duvet méritent d’y consacrer du temps et le budget.

  • Ton sac pèse seulement 8kg, comment fais-tu ? Qu’as-tu exactement ?

900g

Mon sac en lui-même fait seulement 900grammes. Il ressemble plus à un baluchon qu’a un sac de tourdumondiste.  Etant donne que j’emporte peux d’affaire, je n’ai pas besoin d’un sac a dos perfectionner avec renforcement pour le dos pour pouvoir porter 20 kg.

1kg200

J’ai un duvet de 1kg200. Selon moi, c’est l’investissement le plus important même si actuellement mon duvet est loin d’être de très bonne qualité puisque j’ai du m’en racheter un en Nouvelle Zélande après m’être fait vole celui que j’avais avant qui pesait 900g et me tenait au chaud jusqu’à 0 degré. Actuellement, je ne peux pas dormir dehors s’il fait moins de 5 degré, mais en Australie, ce n’est pas un problème.

2kg

1 veste
1 t-shirt synthétique (même après 20 mois de voyage il parait neuf).
1 chemise (offerte en Papouasie Nouvelle Guinée)
1 T-shirt technique (il tient peu de place et tient plus chaud qu’un pull si on marche. Il fut très utile lors du trek au Népal)
1 short
2 paires de chaussettes
2 boxers
1 casquette

J’ai également les habits que je porte sur moi. Je voyage donc avec un seul pantalon et seulement 3 paires de sous-vêtements mais je les lave à chaque fois que je prends une douche.

2kg

1 ordinateur portable
1 camera (fait également appareil-photo)
1 pico-projecteur (à faire réparer)
1 adaptateur Australie-Europe

Si j’ai racheté un ordi c’est pour plusieurs raison :

Impossible à réaliser en utilisant les cybercafés
-          Stocker mes photos et vidéos
-          Télécharger des podcasts et des leçons écrites pour apprendre l’espagnol
-          Réaliser des conférences dans les écoles en Amérique du Sud puis en Afrique en présentant mes montages vidéo par exemple.

Difficilement réalisable dans les cybercafés
-          Entretien du blog (faire un montage vidéo est impossible)
Ecrire un article demande plusieurs heures. Quand les cybercafés coutent au moins 5 dollars de l’heure, en 50 heures d’internet, mon ordinateur est rentabilisé.

-          Pouvoir appeler ma famille avec Skype (l’ouverture des cybercafés et le décalage horaire avec la France ne sont pas toujours en adéquation).

Divers : 1kg

1 couteau (offert par un gitan au Monténégro)
Utile pour faire mes sandwichs ou ouvrir des boites de conserve. Un couteau suisse me semble assez peu utile.
1 couverture de survie
Guizmo
Papier : passeport, permis de conduire, carnet de vaccination, 15 photos d’identité, carte bancaire de ma banque australienne.
Quelques documents relatifs au travail en Australie
L’équivalent d’une centaine d’euros (autonomie de 2-3 semaines)
Paire de tongs
1 stylo
1 petit bloc-notes
1 petite torche (cadeau de Noel)
1 serviette en micro fibre
1/2 brosse a dent
1 savon
1 tube de dentifrice

1kg

2 sacs en laine qu’on m’a offerts en Papouasie Nouvelle Guinée (l’un permet de ranger l’ordi et le second le linge sale)
1 sac a dos (quelques grammes)

J’ai liste la totalité de ce que j’ai dans mon sac.

Je me suis débarrassé de l’ensemble de mes livres.

Si j’ai envie de lire, j’ai quelques bande-dessines ou livres sur mon ordi en plus des leçons d’espagnols.

Je n’aime pas voyager avec un guide de voyage car on est frustrer de ne pas pouvoir tout voir dans le pays. De plus, ce qui m’intéresse dans le pays, c’est la population. Pour cela je n’ai pas besoin de guide. Par ailleurs, je ne dors pas dans les hôtels et je mange toujours dans les restaurants locaux (sans traduction en anglais). Par conséquent le guide n’est pas utile.

Si j’ai vraiment besoin d’une info, je demande au locaux ou emprunte le guide quelques minutes dans une librairie pour le lire sans l’acheter et le transporter dans mon sac.

Je n’ai pas de pharmacie. Si je tombe malade, il me suffira de cogner à une porte pour demander de l’aide.

Pour la référence du materiel acheté, faites un tour sur cette page http://tourdumonde2010.free.fr/wordpresstdm/?p=1634#more-1634

ADMINISTRATIF

  • Comment faire pour obtenir le visa pour X ?

Je vous conseille de faire un tour sur la page très bien entretenue par Julien: http://tourdumonde2010.free.fr/wordpresstdm/?page_id=2983
Cependant d’une façon générale, l’obtention des visas est très facile à obtenir quand on a la chance d’avoir un passeport français.

  • Pour obtenir un visa, il faut parfois présenter une réservation d’hôtel ou un billet de sortie du pays. Comment faites-vous ?

-          En achetant nos visas directement au consulat ou à la frontière, nous n’avons la plupart du temps pas besoin de ses justificatifs, Ils veulent juste un passeport, 1 ou  2 photos d’identités et quelques dollars. Quant aux photos d’identités, nous en avons utilises à peine une dizaine. Cependant nous en offrons parfois en guise de remerciement à ceux qui nous hébergent.

-          Pour la réservation d’hôtel, grâce aux sites Hostelworld, il est possible de réserver un hôtel par internet et de payer seulement 10% de la somme soit entre 20 centimes et 5 euros. Même si vous ne dormez pas dans l’hôtel réserver, ce n’est pas un gros problème.

-          Pour le billet  de sortie d’un pays, on nous la demander qu’une seule fois. Ce fut pour la Nouvelle Zealnde. Comme nous ne l’avions pas anticipe, nous avons acheté un billet d’avion entre la Nouvelle Zelande et l’Australie sans avoir pu prendre le temps de vérifier les meilleurs prix.
Cependant en utilisant un ancien billet d’avion reçu par email et le logiciel Paint, il est facile de donner une fausse réservation d’avion. Il faut ensuite espérer que le consulat ne vérifie pas la validité de votre réservation.

Ecrire un commentaire